C’est dimanche, c’est ravioli Sunday Nail Battle ! Et aujourd’hui c’était vraiment un défi. Il fallait réussir à sublimer (et donc à aimer) une couleur que l’on déteste. Alors bon, on n’achète pas des couleurs qu’on n’aime pas en principe. Mais on peut avoir acheté un vernis par curiosité, pour un nail art, pour une copine, l’avoir reçu ou tout simplement être déçue du résultat une fois le vernis sorti du flacon. Je ne pensais pas en avoir un moche sous la main. Du coup j’ai mis l’homme à contribution et je lui ai demandé de choisir le vernis qu’il aimait le moins dans ma petite (kof kof) collection. Et en fait il a réussi à me poser une colle, en me sortant le « Time for Romance » de chez Essence qui est un top coat à paillettes dans les tons bordeaux.  Je me retrouvais donc un peu embêtée, ne sachant quoi faire de ce truc. J’ai observé mes boîtes à vernis, en me demandant avec quoi je pourrais bien l’assortir. Du noir ? Nan, trop facile. Du blanc ? Celui que j’ai est trop galère à faire sécher. Alors j’ai empoigné mon n° 381 de chez Kiko, un gris avec une pointe de mauve. J’ai posé les deux couches nécessaires à l’opacité du Kiko, puis j’ai posé une fine couche de paillettes en essuyant le pinceau au maximum dans le but de faire un dégradé. J’ai fini par étaler les toutes petites paillettes bordeaux et multicolores sur tout l’ongle. Ça passe mais c’est de la triche.

 J’ai voulu persévérer dans l’idée du dégradé en posant une couche plus épaisse sur le premier tiers de l’ongle mais c’était moche, alors j’en ai mis sur tout l’ongle. Mais c’était moche aussi. Du coup j’ai réfléchi un peu, comment adoucir les paillettes sans les cacher ? Et je me suis souvenue du « No smoke without fire » de la collection Million Styles chez Catrice. Un noir translucide destiné à ‘fumer’ les vernis, un effet smokey. J’ai ajouté une première couche. C’était plutôt pas mal.

Mais on voyait encore un peu trop les paillettes. Alors j’ai mis une deuxième couche. Eh ouais paf comme ça. J’suis une ouf moi, tu peux pas test wesh gros. (hum)

Ouaip, c’est mieux hein ? Et puis j’me suis dit allez, on va pousser encore plus loin, on va lui taper du top coat matifiant sur la tronche pour voir ce que ça donne. N’ayant pas le « Matte about You » d’Essie, j’ai pris le « Matte me Crazy » de chez NYC, qui fait très bien l’affaire. Et comme je n’avais pas envie d’attendre, ça a été une grosse galère à faire sécher, ces 7 couches (KEUWA ?!). Oui oui 7 , comme les 7 nains, les 7 pêchés capitaux, toussa toussa. (La fatigue est un fléau!)

Et paf, révélation. Ca claque, j’suis fan. L’homme aussi. Pari réussi ! \o/ « On dirait une galaxie ! » me dit-il. J’approuve, on dirait presque des constellations cachées dans mon vernis version Jelly Sandwich trafiqué. Mais ça faisait quand même une fameuse épaisseur. Donc j’ai fait la main droite avec une couche de Kiko, une grosse couche de paillettes, 2 de smokey et une de matte. 5 couches. Ça reste beaucoup, mais difficile de faire l’impasse sur l’une ou l’autre étape.

Sympa non ? Désolée pour les photos, une fois de plus. Comme vous le voyez, l’effet multicolore des micro paillettes disparaît à la fin, rendant le vernis plus facile. Il est donc composé d’une base bordeaux translucide, de micro paillettes bordeaux et multicolores ainsi que de grosses paillettes hexagonales bordeaux. Pas discret discret quoi. Mais là, le résultat me plaît vachement même si j’ai fini par tout enlever parce que la main gauche ne voulait pas sécher et que j’avais la flemme de tout refaire. Mais c’est une mani que je referai sans problème ! Défi réussi donc, merci à l’homme pour sa participation et merci pour la bonne idée à Odile et 10Tubes (ainsi qu’un bon rétablissement, la pauvre) !

Bisous les p’tits chats !

« »