Category: Tips


Chérie, on part en week-end !

Salut les p’tits opossums ! Cette fois, on part en week-end. Ben ouais. Comme ça.

On est bien d’accord pour dire que le mois de mai roxxe du poney (t’as vu ça rime) avec tous ses jours fériés ? Surtout quand ça tombe un lundi ! Du coup c’est l’occasion idéale pour faire ses valises en dernière minute et partir 2-3 jours se la couler douce. Mais le voilà le nœud du problème… la valise ! Du coup j’ai deux petites choses à vous présenter pour vous aider à être prête à partir n’importe quand !

Vénus Snap
Vous l’avez certainement déjà croisé, le dernier venu de la famille Vénus s’appelle Snap, rapport à la petite boîte qui se clipse je suppose. On connaît toutes (et tous?) ça, le rasoir qui traîne dans un coin de la salle de bain et qui est tout trempé, qu’on ose pas trop mettre dans sa trousse ? Problème réglé ! Avec sa petite boîte bien pratique, il se glisse même dans le sac à main pour une retouche de dernière minute  😀 Après, loin de moi l’idée d’insinuer qu’il faut éradiquer le poil à toute heure de la journée, mais si vous aimez être lisse de la couenne avant un événement important, voilà qui devrait vous aider !

Pour être honnête j’avais un peu peur de la prise en main vu sa petite taille, et de risquer de me trancher le gras. Mais que nenni ! La forme a été bien pensée, le grip évite de glisser, aucune coupure à l’horizon. On dit GG le Vénus Snap ! Autre avantage, toutes les lames Vénus Embrace s’adaptent sans aucun souci à ce nouveau manche, pas besoin d’en racheter de nouvelles 🙂

FullSizeRender_1

FullSizeRender_4

Shampoing Sec Pantene Pro-V

FullSizeRender_3

Si vous me connaissez, vous savez que je voue un culte au shampoing sec. Quand on a une tignasse comme la mienne, le lavage est plus une corvée qu’autre chose et je ne crache pas sur quelques jours supplémentaires de procrastination . Le souci c’est qu’entre les nuits où on a trop chaud, les séances de sport (vous avez bien lu, de sport) et autres intempéries, on n’est pas toujours nickel du cuir chevelu 7j/7. Du coup j’ai adopté depuis longtemps le shampoing sec et depuis peu, celui de Pantene. Ce que je reproche parfois aux shampoings secs c’est le côté trop cartonné et bien sûr les résidus blancs. L’avantage de celui-ci c’est qu’il est invisible et qu’il a un effet comparable à celui d’une laque au niveau du volume. Big hair don’t care ! 

Je le vaporise d’abord sur 4-5 sections que je délimite (et je soulève mes cheveux pour l’appliquer aux racines), je masse un peu en gardant la tête en bas, je rajoute là où je sens que c’est nécessaire et tadah ! Sensation de propreté et volume sont au rendez-vous. On peut brosser après si on n’aime pas l’effet laque, mais perso je le laisse pour le volume que cela procure. Une démonstration en photo vous aidera à visualiser !

FullSizeRender

FullSizeRender_1


FullSizeRender_2

Alors, c’est quoi vous vous indispensables avant un w-e/événement dernière minute ? Vous partez ce week-end ?

(Veuillez m’excuser pour la qualité des photos, ayant un souci avec mon appareil, mon téléphone a pris le relais ! D’ailleurs si quelqu’un a un objectif 50mm 1.8 Canon qui traîne.. 😛 )

*Produits reçus pour test.*

Petits mais costauds !

Bon, je vous épargne le cri de zombie de la blogueuse qui sort de terre, hein ? On est d’accord ?

Je vous épargne aussi tout le discours de la blogueuse qui culpabilise d’avoir laissé son blog à l’abandon blablabla. Donc on fait les poussières et on recommence ensemble 2015 ! Vous êtes contents hein ? (Oui chef !)

Je suis donc de retour (non pas pour vous jouer un mauvais tour, suivez un peu) pour vous présenter deux petits produits de chez Braun découverts à la soirée P&G ! On a toutes (et tous, faites pas genre) souvent un problème de taille (hinhin) quand on doit faire ses valises : LA PLACE !

Choisir entre être bonne des cheveux et bonne des pieds, hein, no way on est d’accord. Et un sèche cheveux + un lisseur ça prend en général la place d’un âne mort dans un sac. Vous allez me dire, les sèche cheveux miniatures, ça te sèche 3 poils aux pattes et basta. Vous auriez eu raison. Avant. *musique de télé-achat*

IMG_2570

Braun a sorti un duo d’ustensiles mini riqiquis, le sèche cheveux Style&Go HD350 Satin Hair 3 et le ministyler Style&Go Satin Hair 1. Comme vous le voyez, le sèche cheveux se replie sur lui même et ne prend pas beaucoup plus de place qu’une paire de ballerines. Et avec ses 1600 watts au compteur, il décoiffe ! (Faut vraiment que j’arrête les blagues pourries.) Comme ses copains plus grands, il propose deux températures différentes et permet un séchage presque aussi rapide qu’avec un grand modèle.

Moi qui ai à peu près 5 kg de cheveux, je ne peux jamais compter sur les appareils d’hôtels qui suffisent à peine à me sécher 3 poils et te filent une tendinite à devoir rester appuyée sur le bouton. Ça me sauve donc pas mal ! ♫ Satin Hair est petit, mais c’est mon ami ! ♫ (oui oh ça va j’arrête.)

IMG_2575

Et à côté de lui, son pote le ministyler Style&Go ! Eh ouais, un lisseur qui fait la taille de deux rouges à lèvres, tu en rêvais, Braun l’a fait ! Alors il est clair que les filles qui ont une chevelure comparable à la mienne vont rire en le voyant, on va être honnêtes, ce n’est pas fait pour se lisser toute la crinière. Par contre si tu as les cheveux courts ou que tu veux faire une retouche des mèches qui encadrent ton visage ou donner une ondulation à tes pointes, vous allez pouvoir être copains !

IMG_2578

Qu’est-ce qu’il a dans le ventre le petit ? Comme son copain il est multi-voltage, ce qui vous permet de l’utiliser partout dans le monde sans craindre une explosion dans votre salle de bain. C’est certes un bon moyen de rameuter un joli pompier, mais je ne vous le conseille pas. Il est vendu avec son petit capuchon pour permettre de le ranger sans se cramer les doigts, bon point pour le remettre rapido dans le sac. Et contrairement à bon nombre de mini lisseurs un peu cheap, il possède des plaques flottantes en céramique, gros point positif !  Il chauffe également rapidement et atteint les 160°C en 60 secondes.

IMG_2582

Alors, deviendront-ils vos copains de sacs ? 🙂

On se retrouve bientôt, il est temps que je vous présente ma vernithèque !

Des bisous les opossums !

Newspaper Nails !

Téméraire à mon habitude, je n’hésite pas à tester tout (et n’importe quoi) sur mes ongles. Après la manucure bicolore et l’imprimé léopard (Tiens, faudrait que je vous montre comment on fait aussi ça), voilà que je craque sur la manucure version journal imprimé ! Mais bonne nouvelle, c’est d’une simplicité enfantine. Enfin enfantine, peut-être pas à leur laisser faire justement, vous comprendrez en voyant les ingrédients nécessaires.

Alors justement, qu’est-ce qu’il nous faut ?

Outils

– Une base (facultative)

– Un vernis de couleur claire (un beau greige serait parfait, il faudrait que je trouve ça !)

– Du papier journal

– Une lime

– Des ciseaux

– Du dissolvant et un pinceau raide

– Un top coat mat ou brillant

Et.. ce qu’il y a dans ce petit verre là. De l’eau ? Eh bah non..

De la VODKA ! Eh oui. Ca déconne pas ici. Certaines gonzesses sont vraiment des Mc Gyver du vernis.

Et puis, comment on fait ?

On applique son vernis, normalement. Donc base puis deux ou trois couches de vernis, en laissant bien sécher entre chaque, comme d’hab. On prédécoupe des morceaux de papier journal, à la taille approximative de l’ongle, histoire de ne pas avoir tout le doigt couvert d’imprimé.

Ensuite, on fait ceci :

 

 

On trempe le doigt dans la vodka (Non pas les lèvres j’ai dit, le doigt ! Reposez ce verre !) et puis on applique un morceau de papier. On prend bien soin de ne pas le faire bouger, en rajoutant une goutte de vodka pour l’humidifier et la faire adhérer. On presse bien et on laisse sécher, en faisant les autres. Une fois que ça se détache tout seul, on vérifie que c’est bon et on applique une couche de top coat pour faire tenir le tout.

ongles

 

Ensuite ce que je fais toujours quand je mets du vernis, c’est corriger les bords et la base de la lunule. Pour ça, je prends un petit pinceau (en général j’en retaille un pour avoir ce que je veux) que je trempe dans du dissolvant, j’éponge un peu le surplus sur un mouchoir (un coton ça fait des peluches) et je viens nettoyer les bavures et adoucir la base. Ca demande un peu d’entrainement, mais ça permet une manucure par-faite !

TADAM :

newspaper

Voilou les filles, BISOUS (poke @Flexyflow :-D)

Votre avis compte !

Avec un titre pareil, je n’ai plus qu’à me lancer dans la politique ! Un gouvernement de gonzesses, non, ça ne vous tente pas ?

mkupAllez, un peu de sérieux. Certaines le savent déjà, je compte lancer des formations mkup pour les particuliers. Pourquoi ? Simplement parce que les seuls cours existants sont destinés aux maquilleurs pros et coutent un bras. Et je suis persuadée que si beaucoup de filles ne se maquillent pas, c’est parce qu’elles n’osent pas ou ne savent pas trop comment s’y prendre. Comme c’est un domaine qui me passionne depuis plusieurs années maintenant, j’aimerais partager les connaissances que j’ai acquises.
Mais pour la forme, j’hésite un peu. A vous de me dire, j’adapterai suivant vos réponses. Et en fonction des résultats, je vous proposerai des dates et des formules, ainsi qu’un prix abordable. En effet, je sais que nous ne roulons pas toutes sur l’or, c’est pourquoi je souhaite que ces cours soient accessibles au plus grand nombre. Je vous invite donc à répondre aux 3 questions ci-dessous.

 

Vous préfèreriez :

View Results

Loading ... Loading ...

Plutôt :

View Results

Loading ... Loading ...

Des groupes de :

View Results

Loading ... Loading ...

 

Ca se fera chez moi pour commencer , mon appartement étant facilement accessible en transports en commun, et pour se garer ce n’est pas trop compliqué. (Métros 2 et 6, trams 92 et 94)

Je tiens à organiser ceci dans une ambiance détendue et agréable, rien de scolaire, un moment à partager entre filles. En plus d’explications, je vous fournirai une liste de produits dans différentes gammes de prix, des conseils personnalisés. Je pensais également vous faire amener vos trousses personnelles, pour vous expliquer quoi y ajouter/soustraire et que faire avec ce dont vous disposez.

Mon autre cheval de bataille étant les sourcils, je peux également m’en occuper, si la cire d’une esthéticienne vous a toujours rebuté. (personnellement, je ne confie les miens à personne, donc je comprends :-D)

 

Voilà les filles, j’espère que l’initiative vous plaît ! Pour celles qui le désirent, je peux également donner des cours plus poussés à domicile ou réaliser des maquillages pour une soirée ou un événement sur demande. N’hésitez pas à me contacter sur sabbeaurore(at)gmail(dot)com pour plus d’informations ou si vous avez des questions !

 

 

 

 

Le Saint-Graal des plantes de pieds.

schollAprès l’essai infructueux de @Rosefraiz concernant le salut de ses petits petons dans leur teRrrRRrible combat contre les chaussures à hauts talons, je me suis dit que j’allais tenter de continuer la recherche. J’avais déjà entendu parler des coussinets de chez Epitact® dont les mérites étaient vantés par la blogueuse TokyoBB mais une fois les petites merveilles trouvées, j’avais vite déchanté en voyant le prix. Eh ouais, 30€ le machin, 60€ la paire (on voit les math sup’ dans le fond), ça fait un peu rech quand on a l’habitude de payer des pompes 20€ (bha quoi, j’préfère en avoir plein ! #gonzesse). Au grand désarroi de mes pieds, je les avais donc laissés en rayon, gardant en tête l’adage « Il faut souffrir pour être belle » histoire de tenir le coup. (Ouais, j’préfère crever de mal dans de pompes que de me trimballer avec des ours morts aux pieds [communément appelés UGG] #tepu) Et puis hier, au hasard de mes pérégrinations chez Carrouf, je jette un coup d’œil au rayon Scholl®. Là, des petits coussinets criaient mon nom. (Ou étaient-ce mes plantes de pieds ?) J’observe la bête, regarde le prix et là miracle, ça coûte quasi rien pour une paire. Hop j’embarque. Du coup une fois rentrée, j’ouvre le truc pleine d’espoir, enfile ces petits coussinets (comme une mini tong d’orteil en mousse en fait) et mets mes collants par dessus. On réinstalle le truc et pof, on grimpe sur nos hauts talons chéris. Et franchement, c’est un peu magique. Rien à voir avec les espèces de trucs dégueux en gomme (les Party Feet®) qui se décomposent à vitesse V V’ et ressemblent plus à des limaces crevées (et séchées vu le manque d’efficacité) qu’à un truc confortable. Bon là j’viens de commencer à les porter donc sur la durée j’sais pas ce que ça donnera mais je pense que ça se lave toussa. Petit inconvénient, on voit la boucle sur l’orteil, donc à éviter avec des sandales mais bon, on ne peut pas tout avoir ! Par contre je suis retournée voir après les coussinets Epitact® et il semblerait que sur le net ça soit 30€ la paire. Tout de suite franchement plus intéressant. (A mon avis en pharmacie aussi, mais quand je les avais vus il n’y avait pas d’indication sur la boite et je ne voulais pas risquer d’en avoir un seul.) Du coup j’vais tenter d’aller en trouver, ils sont lavables à coup sûr et sont prévus pour durer un an, donc au final c’est un bon investissement. Je vous tiendrai au courant si j’arrive à m’en procurer ! (Aucun pied n’a été blessé pendant ce reportage.)

Ah et baïdewé, j’ai rajouté des trucs dans ma wishlist ! C’est bientôt ! 😀 #grattecadeaux

powered by Wordpress