Mon interprétation des Trends de Wella.

Salut les p’tits chats ! 

Il y a quelques temps j’avais été invitée à assister au show Wella TrendVision, énorme mise en scène pour nous présenter les nouvelles tendances de chez Wella. Le spectacle s’est déroulé au Brussels Kart et comptait environ 1200 spectateurs. Le coiffeur vedette de la marque, Christophe Nicolas Biot animait la soirée et le moins qu’on puisse dire c’est qu’il est un véritable showman. On aime ou on n’aime pas mais c’est un personnage très haut en couleurs. Plutôt que de décrire tout l’évènement j’ai préféré vous présenter les tendances une à une tout en créant un maquillage et une manucure en corrélation avec la tendance présentée. Ceci est un article test, si cela vous plaît je présenterai les 3 autres.

Passons aux choses sérieuses ! J’ai choisi de commencer avec Grace – The Modern Muse. Cette tendance s’axe autour de matériaux luxueux et naturels, de cheveux blonds, souples, volumineux, de couleurs dorées et kaki.


Bon alors comme vous vous en doutez, je n’ai pas vraiment la chevelure adaptée. Mais j’ai quand même décidé de vous concocter un ensemble beauté dans les mêmes gammes. Je n’avais pas le temps de me faire un brushing pour coller aux visuels, je tenterai de me rattraper pour les prochaines, si vous voulez la suite 🙂

 

Pour la manucure j’ai donc opté pour un duo qui fonctionne toujours : kaki et doré. J’ai posé deux couches du Rambo N°5 de chez Catrice et j’ai ensuite fait un dégradé à l’éponge en utilisant le Goldfinger de chez Catrice toujours.

 

Pour le make-up, j’ai voulu rester dans le simple. Malheureusement je ne me souviens absolument pas de ce que j’ai utilisé pour ce look. Vous avez le droit de me lancer des cailloux mais pas trop fort hein.  Je pense avoir utilisé les couleurs de la palette Storm de Sleek, un crayon Catrice pour les sourcils ainsi que le fard brun mat de ma Naked 2, le blush 103 de chez Kiko (le dupe de Nars), ma poudre libre Kiko pour matifier le tout et sur les lèvres, le côté doré du flipstick Gypsy Red de Max Factor étalé au doigt sur une base de baume à lèvres. Pour le teint et l’anti-cernes ainsi que le mascara, je change très souvent donc je ne me souviens absolument pas. Place aux photos !

 

Alors, STOP ou ENCORE ? (Haha la vieille référence 😀 )

 

Bisous les chatons !

 

Sunday Nail Battle #11 – From hate to love.

C’est dimanche, c’est ravioli Sunday Nail Battle ! Et aujourd’hui c’était vraiment un défi. Il fallait réussir à sublimer (et donc à aimer) une couleur que l’on déteste. Alors bon, on n’achète pas des couleurs qu’on n’aime pas en principe. Mais on peut avoir acheté un vernis par curiosité, pour un nail art, pour une copine, l’avoir reçu ou tout simplement être déçue du résultat une fois le vernis sorti du flacon. Je ne pensais pas en avoir un moche sous la main. Du coup j’ai mis l’homme à contribution et je lui ai demandé de choisir le vernis qu’il aimait le moins dans ma petite (kof kof) collection. Et en fait il a réussi à me poser une colle, en me sortant le « Time for Romance » de chez Essence qui est un top coat à paillettes dans les tons bordeaux.  Je me retrouvais donc un peu embêtée, ne sachant quoi faire de ce truc. J’ai observé mes boîtes à vernis, en me demandant avec quoi je pourrais bien l’assortir. Du noir ? Nan, trop facile. Du blanc ? Celui que j’ai est trop galère à faire sécher. Alors j’ai empoigné mon n° 381 de chez Kiko, un gris avec une pointe de mauve. J’ai posé les deux couches nécessaires à l’opacité du Kiko, puis j’ai posé une fine couche de paillettes en essuyant le pinceau au maximum dans le but de faire un dégradé. J’ai fini par étaler les toutes petites paillettes bordeaux et multicolores sur tout l’ongle. Ça passe mais c’est de la triche.

 J’ai voulu persévérer dans l’idée du dégradé en posant une couche plus épaisse sur le premier tiers de l’ongle mais c’était moche, alors j’en ai mis sur tout l’ongle. Mais c’était moche aussi. Du coup j’ai réfléchi un peu, comment adoucir les paillettes sans les cacher ? Et je me suis souvenue du « No smoke without fire » de la collection Million Styles chez Catrice. Un noir translucide destiné à ‘fumer’ les vernis, un effet smokey. J’ai ajouté une première couche. C’était plutôt pas mal.

Mais on voyait encore un peu trop les paillettes. Alors j’ai mis une deuxième couche. Eh ouais paf comme ça. J’suis une ouf moi, tu peux pas test wesh gros. (hum)

Ouaip, c’est mieux hein ? Et puis j’me suis dit allez, on va pousser encore plus loin, on va lui taper du top coat matifiant sur la tronche pour voir ce que ça donne. N’ayant pas le « Matte about You » d’Essie, j’ai pris le « Matte me Crazy » de chez NYC, qui fait très bien l’affaire. Et comme je n’avais pas envie d’attendre, ça a été une grosse galère à faire sécher, ces 7 couches (KEUWA ?!). Oui oui 7 , comme les 7 nains, les 7 pêchés capitaux, toussa toussa. (La fatigue est un fléau!)

Et paf, révélation. Ca claque, j’suis fan. L’homme aussi. Pari réussi ! \o/ « On dirait une galaxie ! » me dit-il. J’approuve, on dirait presque des constellations cachées dans mon vernis version Jelly Sandwich trafiqué. Mais ça faisait quand même une fameuse épaisseur. Donc j’ai fait la main droite avec une couche de Kiko, une grosse couche de paillettes, 2 de smokey et une de matte. 5 couches. Ça reste beaucoup, mais difficile de faire l’impasse sur l’une ou l’autre étape.

Sympa non ? Désolée pour les photos, une fois de plus. Comme vous le voyez, l’effet multicolore des micro paillettes disparaît à la fin, rendant le vernis plus facile. Il est donc composé d’une base bordeaux translucide, de micro paillettes bordeaux et multicolores ainsi que de grosses paillettes hexagonales bordeaux. Pas discret discret quoi. Mais là, le résultat me plaît vachement même si j’ai fini par tout enlever parce que la main gauche ne voulait pas sécher et que j’avais la flemme de tout refaire. Mais c’est une mani que je referai sans problème ! Défi réussi donc, merci à l’homme pour sa participation et merci pour la bonne idée à Odile et 10Tubes (ainsi qu’un bon rétablissement, la pauvre) !

Bisous les p’tits chats !

Sunday Nail Battle #9 – In the Navy !

Keuwa, 2 articles la même semaine ? Eh ouais, je m’y remets ! 🙂 On ne présente plus la Sunday Nail Battle d’Odile Sacoche et de 10Tubes ! Pour une fois je décide de m’y coller à temps, même si j’aurais bien voulu faire une seconde version de ce défi. Mais bon, on va se contenter du premier jet !

Le thème de cette semaine, comme le dit le titre était « In the Navy » avec pour contrainte 3 couleurs : Bleu, blanc et rougeJ’avais envie de rajouter du doré, du noir difficile de se limiter à juste 3 couleurs ! Trève de blabla, passons aux photos. Je vais essayer de prendre l’habitude de me servir de mon réflex qui prend la poussière pour vous fournir de plus belles photos mais j’ai déjà retiré mon vernis. Je ferai mieux la prochaine fois !

Pouce gauche et auriculaire droit : Dégradé à l’éponge (rendait mieux irl)
Index gauche et annulaire droit : Stamping konad
Majeurs : Lignes au scotch et coeur au dotting tool

Annulaire gauche et index droit : Dégradé à l’éponge + dotting tool
Auriculaire gauche et pouce droit : Dessin à main levée

Vernis utilisés :

Rouge Kiko n° 236
Bleu Kiko n°384
Blanc Hema n°15 (une crasse à faire sécher !)
Blanc stamping Essence
Top coat Essie Good to Go

Matériel :

Éponge à maquillage
Dotting tool double embouts Kiko 
Kit stamping Konad
Plaque Konad m57 (filet de pêche)
Plaque Essence (quadrillage) 

Manucures – 1

Je sais, je suis une grosse moule qui ne poste vraiment pas assez et qui laisse sa caméra prendre la poussière. J’ai honte 😳 , surtout que vous êtes plusieurs à m’encourager à poster avec des petits messages adorables. (kikoukeurbisounours!) Du coup petit article simple et (je l’espère) efficace.

Vous êtes nombreuses à aimer mes manucures lorsque je les poste sur instagram, j’ai donc décidé de faire quelques billets avec mes manucures récentes. Je ne me considère pas Nail Artist, je dessine rarement sur mes ongles, je me contente de stamping, de striping tape, de dégradés de couleurs ou de paillettes, mais j’aime quand c’est bien fait. Hors de question que ça déborde.

J’espère néanmoins que ça vous plaira, ça interpelle souvent des gens dans les magasins, etc, donc autant vous en parler ici ! Si cette première édition vous plaît, la suite viendra. Et j’essaye vraiment de m’y remettre, au moins toutes les semaines. À bientôt les p’tits chats !  😀

 

 

La présentation est un peu pourrie, toutes mes excuses, je n’ai pas trouvé mieux. Vous pouvez cliquer sur les photos pour les afficher en plus grand ! 🙂

Newspaper Nails !

Téméraire à mon habitude, je n’hésite pas à tester tout (et n’importe quoi) sur mes ongles. Après la manucure bicolore et l’imprimé léopard (Tiens, faudrait que je vous montre comment on fait aussi ça), voilà que je craque sur la manucure version journal imprimé ! Mais bonne nouvelle, c’est d’une simplicité enfantine. Enfin enfantine, peut-être pas à leur laisser faire justement, vous comprendrez en voyant les ingrédients nécessaires.

Alors justement, qu’est-ce qu’il nous faut ?

Outils

– Une base (facultative)

– Un vernis de couleur claire (un beau greige serait parfait, il faudrait que je trouve ça !)

– Du papier journal

– Une lime

– Des ciseaux

– Du dissolvant et un pinceau raide

– Un top coat mat ou brillant

Et.. ce qu’il y a dans ce petit verre là. De l’eau ? Eh bah non..

De la VODKA ! Eh oui. Ca déconne pas ici. Certaines gonzesses sont vraiment des Mc Gyver du vernis.

Et puis, comment on fait ?

On applique son vernis, normalement. Donc base puis deux ou trois couches de vernis, en laissant bien sécher entre chaque, comme d’hab. On prédécoupe des morceaux de papier journal, à la taille approximative de l’ongle, histoire de ne pas avoir tout le doigt couvert d’imprimé.

Ensuite, on fait ceci :

 

httpv://www.youtube.com/watch?v=3r7Kqoj2rTc&hd=1

 

On trempe le doigt dans la vodka (Non pas les lèvres j’ai dit, le doigt ! Reposez ce verre !) et puis on applique un morceau de papier. On prend bien soin de ne pas le faire bouger, en rajoutant une goutte de vodka pour l’humidifier et la faire adhérer. On presse bien et on laisse sécher, en faisant les autres. Une fois que ça se détache tout seul, on vérifie que c’est bon et on applique une couche de top coat pour faire tenir le tout.

ongles

 

Ensuite ce que je fais toujours quand je mets du vernis, c’est corriger les bords et la base de la lunule. Pour ça, je prends un petit pinceau (en général j’en retaille un pour avoir ce que je veux) que je trempe dans du dissolvant, j’éponge un peu le surplus sur un mouchoir (un coton ça fait des peluches) et je viens nettoyer les bavures et adoucir la base. Ca demande un peu d’entrainement, mais ça permet une manucure par-faite !

TADAM :

newspaper

Voilou les filles, BISOUS (poke @Flexyflow :-D)